•  

    Elinas, le roi d'Ecosse, se promenait dans la fôret et rencontra une tres jolie femme, qui lui etait inconnue.

    Elle s'appelait Pressine, etait fée et le monarque en tomba eperdument amoureux. La belle accepta a une condition :  ne jamais etre vue de lui durant ses couches. Le roi accepta cette condition et le bonheur s'installa dans le couple. Helas, il trahit son serment et Pressine le quitta aussitot et regagna l'ile d'avalon avec leur 3 filles, Melusine, Melior et Palestine.

    Devenues adultes, les trois soeurs apprirent la trahison de leur pére et pour venger leur mére, elles enfermérent Elinas au centre d'une immense montagne, celle de Brunborenlion. Pressine decouvrit ce manége et punit ses trois filles.

    Mélusine fut condamnée a se transformer en serpente "du nombril en aval" tous les samedis. Cependant, une condition devait alleger cette sentence atroce : " Tu pourras echapper a ce sort a la condition qu'un homme accepte de t'epouser sans jamais chercher a te voir le samedi."

    Les punitions aux 2 autres soeurs furent : Melior devait garder toute son existence un epervier dans un chateau d'Armenie, en d'autres termes, elle etait cloitrée jusqu'a la fin de sa vie, quand a Palestine, elle fut enfermée avec le tresor de son pere dans le Mont Canigou, jusqu'a ce qu'un chevalier puisse la delivrer.

    Durant ce temps, un jeune homme, Raymondin, vivant a la cour de son oncle le Comte Aymeri de Poitiers, s'apprêtait a vivre un destin peu ordinaire.

    Ainsi, il tua accidentellement son oncle lors d'une partie de chasse. Etrangement, le comte, juste avant de mourir, eut la vision que le vassal qui tuerait son suzerain serait le fondateur d'un lignage fantastique.

    Désemparé, Raymondin erra dans la foret de coulombiers, plus precisement a la fontaine de la soif, et il y rencontra une jeune fille d'une extreme beauté : "J'accepte de devenir ta femme, je t'offre la richesse et la prosperité a la seule condition que tu ne cherches jamais a me voir le samedi."

    Raymondin accepta et il regna sur la forteresse de Lusignan et d'autres chateau construit par sa fabuleuse Melusine. Le couple eut dix enfants, mais 8 d'entre eux furent affligés d'une tare, comme un rappel de l'union d'un être humain " normal" avec un etre "fantastique" :

    Urien, l'ainé, avait le visage court et large, de tres grandes oreilles, un oeil rouge...,il devint roi de Chypre.

    Eudes, roi d'Armenie, avait une oreille plus grande que l'autre.

    Guyon, un oeil plus haut que l'autre.

    Antoine, duc de luxembourg, portait sur une joue une patte de lion.

    Renaud n'avait qu'un oeil, ce qui ne l'empecha pas de devenir roi de boheme.

    Fromont presentait une tache velue sur le nez et se fit moine.

    Geoffroy avait une dent de sanglier et, a la mort de son pere, le remplaca comme seigneur de Lusignan.

    Horrible, qui portait bien son nom, avait 3 yeux !

    Seuls, Thierry et Raymonnet, les 2 derniers nés,semblaient physiquement normaux. Le premier devint seigneur de Partheney et le second comte de Forez.

    Et Horrible ? Il ne s'integra pas a la societe des hommes et fue tué sur ordre de sa mere !

    Et Raymondin, malgres les tares de 8 de ses enfants il etait heureux puisqu'il possedait une jolie femme, la puissance, la richesse ....

    Jusqu'au jour ou il trangressa l'interdit edicté par Melusine. Effectivement, le frere de Raymondin lui dit qu'elle devait le tromper ou avoir des rituels sataniques pour l'empecher de la voir tous les samedis. Il pratiqua un trou dans le mur et vit son epouse prendre un bain a moitier serpente !

    Il garda le silence le silence pour ne pas la perdre, mais apprenant que Geoffroy avait brulé l'abbaye de Maillezais et, de la sorte, attenté a la vie de son frere Fromont qui y etait moine, donc que ses 10 enfants etaient maudits, Raymondin se mit a maudire Melusine. Il l'accusa meme publiquement d'etre une " fausse serpente" !

    Le secret devoilé, il ne restait plus a Melusine qu'a regagner l'"autre monde".

    Pour ce faire, elle fut transformé en dragon, s'envola avec le souvenir d'une vie humaine relativement courte mais heureuse. Elle ne revint plus jamais a Lusignan, mais la legende dit aussi  " Dechirant l'eternité, son cri annoncera la mort"

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique